Ils ont également été vaccinés contre la maladie de Carré, ce qui devrait leur permettre de survivre dans leur nouvel environnement. Description du produit. Malgré son nom, ce n'est pas une « vraie » guêpe, mais plutôt une cousine... Il existe de nombreuses espèces de guêpes et autres hyménoptères venimeux en Amérique du Nord ; le grand sphex doré et le grand sphex noir ne sont pas aussi grands que leur cousine, et mesurent « seulement » 2 à 3 cm de long. La tortue du désert est une tortue terrestre rare, et menacée, qui vit dans les zones arides du sud du continent. Laissez votre tout-petit créer un arrangement sur le thème de la forêt grâce à cette figurine d’un wapiti mâle de Safari Ltd. Elle ressemble un peu à la toundra, et, d'ailleurs, certains animaux qu'on y trouve vivent dans les deux milieux... Les hautes montagnes sont le refuge de nombreuses espèces animales, notamment des herbivores, comme la chèvre des montagnes Rocheuses, ou le mouflon canadien. Le frelon à front blanc est également impressionnant, et peut atteindre 2 cm de long, presque la taille du frelon européen... Pourtant, lui non plus n'est pas un « vrai » frelon, mais plutôt une très grosse guêpe. Ces arthropodes n'ont pas de proches cousins encore vivants sur terre. L'éléphant de mer du Nord est beaucoup plus rare à observer sur la côte, où il ne reste que quelques semaines par an, le temps d'élever ses petits. Un autre, dans la neige, en Pennsylvanie. La crécerelle d'Amérique est le plus courant de tous les faucons d'Amérique ; c'est également le plus petit faucon du monde. On le pêche principalement en été, lorsqu'il se débarrasse de sa carapace pour grandir (on dit qu'il mue), pour le manger comme crabe mou. Le carmin était autrefois produit par le kermès des teinturiers, une autre cochenille originaire de Méditerranée, mais difficile à élever. Plus près de la surface, de nombreux animaux vivent dans la zone de balancement des marées, c'est-à-dire qu'ils ne sont recouverts d'eau qu'à marée haute, et se retrouvent à l'air libre lorsque la marée descend. Plusieurs espèces d'écrevisses d'Amérique du Nord ont été introduites en Europe. Un cormoran à aigrettes, en Caroline du Sud. Des animaux totalement nouveaux vont ainsi faire leur apparition sur chacun des deux continents, dont les descendants vivent parfois encore de nos jours. Plusieurs ours fréquentent la forêt boréale, et notamment l'ours noir, et plusieurs types d'ours brun, comme le grizzli et le kodiak. Sous-catégories. Les crotales sont de proches cousins du mocassin d'eau. Ils font également leur nid dans un trou dans un arbre : rien d'étonnant donc à ce qu'ils vivent en forêt ! Très colorés et parfaitement inoffensifs, ils sont souvent élevés en terrarium comme animaux de compagnie. Sous-catégories. Je vends Le livre: Faune et flore de l'Amérique du Nord. Un petit polatouche, la nuit, dans un arbre. Un putois à pieds noirs capturant un chien de prairie. Ces chauves-souris sont totalement inoffensives : elles ne chassent que les insectes. La pieuvre géante du Pacifique est la plus grande pieuvre du monde. C'est une mite, qui pond ses œufs sur le maïs, dont sa chenille se nourrit. Certains d'entre eux, comme la perle de Robert, l'éphémère robuste, l'éphémère de la Petaconica, ou la phrygane à trois dents, ont d'ores et déjà disparu. Il en existe plusieurs espèces en Amérique du Nord, comme la sangsue cheval verte. Les crapets se reconnaissent à leur corps arrondi, et à leurs nageoires épineuses. Le poisson-chat commun est un autre animal nuisible originaire d'Amérique du Nord. Le plus commun est le poisson-chat de canal, mais on trouve aussi le poisson-chat brun, le poisson-chat jaune, le poisson-chat noir, le poisson-chat bleu et le poisson-chat blanc. Une tortue musquée, dans l'Ontario. Les ours sont une famille originaire de Laurasie, et les ours actuels ne vivent qu'en Europe, Asie et Amérique du Nord, à l'exception de l'ours à lunettes, le seul ours de l'hémisphère sud, qui est le descendant des ours américains qui ont migré en Amérique du Nord. Elle se réveille la nuit, pour chasser ses proies, notamment des papillons de nuit. Mais c'est un oiseau extrêmement répandu, puisqu'on le trouve aussi bien en Amérique du Nord qu'en Europe ou en Asie, depuis le Mexique jusqu'à la Sibérie. L'urubu noir et l'urubu à tête rouge sont les deux que l'on rencontre en Amérique du Nord. Un iule américain, dans l'état de New York. Comme les arbres sur terre, les laminaires interceptent la lumière du soleil, et produisent de l'ombre : différents êtres vivants vivent sous leur couvert, répartis en différentes zones, comme dans une forêt. Elle se reconnaît à son corps noir orné d'un motif rouge. Elle vit dans les forêts du nord de l'Amérique du Nord, et, contrairement aux autres taupes ou aux musaraignes, qui sont plutôt des animaux solitaires, il semble qu'elle vive plutôt en groupe. Le sud de l'Amérique du Nord (notamment le Mexique) était peuplé par les peuples toltèques (comme les Aztèques, les plus connus...), qui parlaient le nahuatl. Un solitaire de Townsen, dans le Minnesota. L'iguane du désert est un grand reptile, bien adapté à la chaleur. L'un d'entre eux reste toujours à guetter à l'entrée du terrier, pour avertir les autres si jamais un prédateur arrivait... On trouve également dans les forêts plusieurs espèces de spermophiles et de tamias15, qui sont appelés chipmunk en anglais : ces petits écureuils sont très connus, et ils sont même les héros d'un dessin animé... Parmi les autres écureuils, on rencontre aussi des écureuils arboricoles, comme l'écureuil gris, que l'on peut également rencontrer en Europe, puisqu'il y a été introduit, il y a quelques années. Une abeille charpentière de Californie, en Arizona. Leur fourrure, très douce, leur permet de « glisser » rapidement dans la galerie ainsi creusée. Les gaufres sont des animaux qui n'existent qu'en Amérique du Nord ; comme ils y sont très connus, on les voit souvent, dans des dessins animés, par exemple. La nouvelle race hybride ainsi créée était beaucoup plus productive, mais aussi plus agressive que les abeilles domestiques. Un jeune alligator du Mississippi, dans les marais d'Okefenokee, en Géorgie. Des noms algonquiens sont également utilisés pour les variétés américaines d'animaux que l'on trouve aussi en Europe, comme le caribou (le renne américain), ou le carcajou (le glouton d'Amérique du Nord). Le pélican brun vit aussi bien sur la côte pacifique que la côte atlantique. Conduite nocturne et faune sauvage en Amérique du Nord. Parmi les oiseaux courants en Amérique du Nord, on peut ainsi observer, par exemple, plusieurs perroquets et pigeons, comme la perruche à collier (originaire d'Afrique), le toui à ailes variées (d'Amazonie), ou la tourterelle tigrine (originaire d'Asie du Sud). C'est le cas, par exemple, des cafards : les blattes sont des animaux normalement plutôt tropicaux, originaires principalement d'Asie ; sans la chaleur des villes, elles ne pourraient pas survivre, et c'est pourquoi on n'en trouve généralement pas à la campagne. Les crapets, par exemple, sont des petits poissons d'eau douce, dont le nom vient du français. D Dinosaure d'Amérique du Nord‎ (31 P) E Faune endémique des États-Unis‎ (2 P) F C'est un ravageur des cultures, qui s'attaque à plusieurs espèces cultivées, comme le maïs et le cotonnier. Cependant, le sol est meuble, et de nombreux animaux sont fouisseurs, c'est-à-dire qu'ils creusent des terriers : c'est le cas notamment du chien de prairie, un cousin de la marmotte. Certaines ressemblaient à ce qu'ils avaient pu connaître en Europe, alors que d'autres étaient totalement nouvelles. Si vous êtes fan de lecture depuis des années, découvrez sans plus tarder toutes nos offres et nos bonnes affaires exceptionnelles pour l'acquisition d'un produit La Faune D'eurasie Et D'amérique Du Nord. Même les oursons sont capables de grimper aux arbres quand ils sont petits ! Après avoir repéré une larve de sirex à l'intérieur d'un tronc d'arbre, elles s'en servent pour piquer à travers le bois, et pondre un œuf sur la larve : la larve de la rhysse, carnivore, va manger la larve du sirex pour se nourrir. La lutte biologique consiste à introduire le prédateur d'un ravageur, pour qu'il le mange. Outre le célèbre lamantin, on peut y observer de nombreuses espèces d'eau chaude, comme les dauphins. Pourtant, le phoque commun, comme son nom l'indique, est très courant. Originaire d'Amérique du Sud et centrale, le caracara du Nord est également présent dans le sud de l'Amérique du Nord ; ce rapace qui se nourrit notamment de charogne est généralement décrit comme un « vautour » : il s'agit en fait d'un cousin du faucon. Des clams (ou quahogs), dans le Rhode Island. Les petites chauves-souris brunes sont les plus courantes en Amérique du Nord. Plusieurs espèces d'otaries vivent sur les côtes du Mexique à l'Alaska. Surnommées « abeilles tueuses », les abeilles africanisées ne sont pas plus venimeuses que leurs cousines, mais elles sont beaucoup plus agressives : elles attaquent plus volontiers, y compris l'homme, et quand elles le font, c'est toujours en grand nombre, ce qui les rend tout de même dangereuses. Cependant, il existe tout de même quelques espèces qui sont originaires d'Amérique du Nord, et que l'on ne rencontre que là. Ces animaux originaires d'autres régions du globe font aujourd'hui partie intégrante de la faune locale. 7 + 2 joueurs + Avec Professeure Caboche, découvrir de nouveaux faits n’aura jamais été aussi amusant! Élection de Faune d'Amérique du Nord au grade de Super article (ouverture le mardi 17 novembre 2015) Article proposé par Fraf le 17 novembre 2015 à 22:47 (CET). Après pas mal de boulot, l'article me semble complet, à défaut d'être exhaustif. Elle a été importée ailleurs dans le monde, en Europe, en Asie, pour différentes raisons (pour combattre des nuisibles, ou bien comme animal d'élevage comestible), mais s'est révélées être une espèce invasive et nuisible à son tour. Le castor canadien, le rat musqué, le renard, ou le vison d'Amérique font ainsi partie des animaux qui ont été beaucoup chassés pour leur fourrure. Description du produit. Peu d'entre eux ne vivent que là : beaucoup d'espèces vivent dans tout l'Atlantique, et se retrouvent aussi bien sur les côtes européennes qu'américaines, comme le goéland argenté, ou la mouette rieuse, tandis que d'autres sont typiquement américaines, mais vivent sur les deux côtes aussi bien atlantique que pacifique, et parfois même à l'intérieur des terres, comme le pélican brun, ou le cormoran à aigrettes. Des otaries à fourrure du Nord, en Alaska. En raison de la disparition de ses proies, mais aussi et surtout à cause de maladie, le putois à pieds noirs a bien failli disparaître : en 1986, il n'en restait plus que 18 au monde... Grâce à un programme d'élevage et de protection, il a pu être réintroduit dans la nature, d'abord dans le Wyoming, puis dans d'autres états, comme l'Arizona, le Montana, et l'état de Chihuahua. Le goéland d'Audubon est un autre cousin du goéland argenté, mais qui ne vit que sur la côte ouest de l'Amérique du Nord ; il y côtoie son cousin, le goéland à bec cerclé, qui lui est plus répandu. C'est une forêt humide, surtout en été, lorsque la neige fond, et laisse place à des marécages et des zones humides. Il se nourrit des feuilles et de l'écorce des arbres. Les animaux d'Amérique du Nord sont très souvent présents dans les contes et légendes des premiers habitants du continent, c'est-à-dire les différents peuples amérindiens ; des animaux comme le loup, le coyote, le grizzli, le saumon, l'oiseau-mouche, ou le grand corbeau, sont fréquemment les héros de légendes, notamment celles qui racontent la création du monde. Comprend 8 minis figurines : la chauve-souris, le bourdon, l'ours noir, le bison, l'alligator, le pygargue à tête blanche et le loup-garou, un mélange d'habitants de la forêt, des marais et des plaines. En anglais, on l'appelle mudpuppy, ce qui veut dire « chien de boue ». On trouve également de nombreux poissons qui vivent près de la côte, souvent parmi les rochers, où ils trouvent refuge. Cela lui donne l'impression d'avoir une sorte de grosse fleur, ou d'étoile rose au bout du nez, d'où son nom. Le putois à pieds noirs, ou putois américain est leur principal prédateur. Il n'existe que très peu d'espèces de limules dans le monde, mais elles sont en revanche très abondantes sur les côtes américaines. Des centaines et des centaines de polypes forment de grandes colonies, qui peuvent parfois recouvrir complètement un rocher. 9,99 $ 9,99 $ CAD Availability: En stock. La sangsue cheval doit son nom parce qu'on croyait autrefois qu'elle s'attaquait aux animaux domestiques, est en fait un prédateur qui vit dans l'eau, mais passe une bonne partie de son temps à terre, à la recherche de ses proies, vers de terre, larves d'insectes, limaces et escargots, qu'elle avale tous entiers. Le plus connu des oiseaux du désert américain est sans aucun doute le grand géocoucou : c'est un oiseau terrestre, qui ne vole quasiment jamais (même s'il en est capable), mais qui court très vite, ce qui lui a valu son nom anglais de Road Runner, c'est-à-dire « coureur des routes ». Une plongée dans un monde sauvage comme on les aime. Aujourd'hui, la majorité des habitants d'Amérique du Nord sont les descendants d'Européens qui s'y sont installés, depuis plusieurs siècles. Un merlebleu de l'Est, en Caroline du Nord. En revanche, cela en fait de moins bonnes nageuses, elles restent donc souvent près des côtes, et ne s'aventurent pas à traverser un océan, si bien qu'on peut en observer différentes espèces selon les régions. Il en existe plusieurs espèces en Amérique du Nord, certaines sont très colorées. Personne ne sait exactement comme, mais ils parviennent toujours à retrouver exactement le cours d'eau dans lequel ils sont nés, et dans lequel ils vont pouvoir, à leur tour, pondre leurs œufs avant de mourir. La recluse brune est une autre araignée venimeuse assez commune, notamment aux États-Unis. Un éléphant de mer du Nord mâle, en Californie. Les « vautours » d'Amérique appartiennent en fait à une famille bien différente de ceux d'Europe et d'Afrique : ils ne leur ressemblent que parce qu'ils sont adaptés à un même mode de vie, l'évolution les a dotés de formes ressemblantes, mais ils ne sont pas de proches parents. Il lui arrive parfois de grimper aux arbres... D'autres espèces de marmottes, en revanche, comme la marmotte des Rocheuses, ou la marmotte à ventre jaune, ne se rencontrent qu'en haute montagne. Comestible, elle est élevée pour le colorant rouge qu'elle produit, le carmin. On y rencontre d'autres amphibiens, comme la salamandre à points bleues, ainsi que des insectes2, comme les libellules. Les truites, plus petites, passent toute leur vie en eau douce. Une marmotte à ventre jaune, dans les Yosemite, en Californie. N'héistez pas à regarder les nombreuses photos faites au Canada et aux Etats Unis. La baie du Saint-Laurent est un site privilégié, aux eaux froides et protégées, très riches en plancton, apprécié de nombreux mammifères marins, où il est assez facile de les observer, ce qui lui a valu de devenir une zone protégée. En Amérique du Nord, le pelage du couguar est ras et sa couleur va du rougeâtre, du grisâtre ou du fauve au brun foncé. L'otarie de Californie, ou lion de mer de Californie est sans doute une des plus connues. Plusieurs espèces de pics vivent en Amérique du Nord, dans des habitats très variés, mais la plupart, comme le pic à ventre roux et le grand pic, se nourrissent d'insectes vivant dans le bois, qu'ils attrapent en creusant de petits trous à l'aide de leur bec. Le capricorne des cactus pond ses œufs sur les cactus, dans lesquels ses larves creusent des terriers pour se nourrir ; son cousin, le capricorne de l'épine de Jérusalem pond lui, comme son nom l'indique, sur l'épine de Jérusalem, un arbuste épineux. Ces animaux sont alors souvent traduits comme étant des « taupes », ce qui est une erreur, car, même si les deux se ressemblent un peu, les taupes ne sont pas des rongeurs... Ainsi, le personnage de Grignotin, l'un des amis de Winnie l'Ourson, est un gaufre, possédant un casque de mineur, et qui creuse des galeries... Dans la traduction française, Grignotin est présenté comme étant une taupe... Cela a également conduit à l'erreur courante de croire que les taupes sont des rongeurs, alors qu'elles sont en fait de proches parents des musaraignes. Un pika américain, dans la chaîne des Cascades. 15369. Plus tard, au XVe siècle, des Européens vinrent explorer l'Amérique, en emportant avec eux des chevaux, dont certains se sont échappés, et sont retournés à l'état sauvage : ce sont les mustangs. C'est en Europe et en Asie que le tarpan, descendant des chevaux sauvages américains, a été domestiqué pour donner le cheval. Cette catégorie comprend 7 sous-catégories, dont les 7 ci-dessous. C'est l'une des salamandres les plus courantes en Amérique du Nord. Le rat brun et la souris grise ne sont pas originaires d'Amérique du Nord, mais, comme pour l'Europe, ils s'y sont rapidement développés, et on peut à présent les trouver à peu près partout. Malgré ces conditions extrêmes, on rencontre des plantes dans les déserts du sud de l'Amérique du Nord, ainsi que dans les autres zones arides : des cactus, comme le figuier de Barbarie ou le gigantesque saguaro, que l'on appelle aussi « cactus-cierge », ainsi que d'autres plantes succulentes, comme les agaves, et des arbustes épineux, comme l'épine de Jérusalem, ou l'arbre de Josué (une espèce de grand yucca), ainsi que d'autres plantes très bien adaptées à la chaleur, comme la rose de Jéricho : cette sorte de fougère est capable de dessécher complètement tout en restant vivante, elle reverdit dès la première pluie... De nombreux animaux y vivent et cette étonnante biodiversité est constituée d'animaux très bien adaptés à la chaleur, même dans la vallée de la Mort. Les salamandres de cette espèce sont très différentes selon la région où elles vivent. Un gaufre à poche du Texas, en train de creuser son terrier. Une couleuvre à collier américaine, en Californie. Une tortue rougeâtre, dans le Mississippi. Après plusieurs années, ils effectuent une migration en eau douce, et remontent le courant des fleuves pour atteindre la rivière où ils sont nés. L'Amérique du Nord est un immense continent, qui est séparé en zones placées sous plusieurs climats : Il en résulte un découpage de l'Amérique du Nord en plusieurs paysages très différents : Le paysage typique du nord des États-Unis, du Canada et de l'Alaska est la forêt boréale, ou taïga : une forêt froide, principalement composée de conifères. Il existe deux espèces de sandres en Amérique du Nord : le sandre doré jaune, et le sandre doré noir, que l'on appelle couramment « dorés », au Canada. Une autre, qui vient de capturer un poisson-chat, en Caroline du Nord. C'est un symbole bénéfique, il représente l'âme des morts qui viennent visiter leurs parents encore en vie. Ces étendues d'eau stagnante abritent des plantes très caractéristiques, comme le cyprès chauve, qui forment une sorte de forêt sur l'eau, un paysage caractéristique des états du sud des États-Unis, comme la Louisiane, le Mississippi, la Nouvelle Orléans et l'Alabama. Le grand échange faunique interaméricain [1] est un évènement paléozoogéographique majeur du Cénozoïque tardif, durant lequel la faune terrestre et d'eau douce a migré d'Amérique du Nord vers l'Amérique du Sud et inversement. Ailleurs, les grandes plaines sont caractérisées par un paysage beaucoup plus sec, de steppe, où pousse, notamment, l'armoise, plante caractéristique. L'anglais est la langue la plus parlée en Amérique du Nord, puisque c'est la langue officielle des États-Unis et du Canada ; au Mexique, on parle espagnol. Les zones humides du nord attirent de nombreux oiseaux aquatiques, comme les bernaches du Canada ou les cygnes trompettes. Du coup, elle peut la transmettre, et sa présence, au lieu de permettre aux écrevisses de résister à la maladie, n'a fait que la propager. Mais les animaux les plus caractéristiques des déserts d'Amérique du Nord sont sans doute les reptiles, et, plus étonnamment, les amphibiens : en effet, malgré la sécheresse, plusieurs espèces de crapauds vivent dans le désert : ils se cachent dans la journée pour se protéger du Soleil, et se regroupent près des rares cours d'eau, comme le Colorado et ses affluents. C'est un animal qui se déplace très peu, préférant rester au même endroit, et saisir les aliments qui passent à sa portée à l'aide de ses tentacules très colorés. Une tortue de Nelson (à gauche), et une tortue à carapace molle (à droite, dans l'eau), en Floride. Mais il existe des exceptions, comme le très joli moucherolle vermillon, un petit oiseau rouge au long bec, qui lui sert à attraper des insectes. Les animaux avec les plus belles fourrures sont surtout abondants dans le nord de l'Amérique du Nord, et durant l'hiver, car la fourrure sert à se protéger contre le froid. La langue nahuatl est à l'origine de nombreux noms d'animaux et de plantes d'Amérique centrale, mais également de quelques espèces d'Amérique du Nord, comme le coyote, dont le nom vient du mot coyotl en nahuatl. Le cheval est originaire d'Amérique du Nord, mais il en avait disparu, il y a des millions d'années. En chemin, ils subissent une étonnante transformation, leur couleur change, et leur bouche prend la forme d'un bec crochu et allongé. La taupe naine est surnommée « taupe-musaraigne », en raison de son museau allongé, et de ses pattes fines, qui lui font ressembler à une musaraigne. Cette catégorie comprend 5 sous-catégories, dont les 5 ci-dessous. Originaire du Mexique, il a envahi les États-Unis, où il s'en prend aux solanacées cultivées, notamment la pomme de terre, et, de là, il a été introduit accidentellement dans de nombreux pays du monde, où il s'est répandu et est devenu nuisible. Le sandre jaune, ou « doré », et le brochet d'Amérique sont d'autres poissons courants dans les eaux froides des lacs et des rivières de la forêt boréale. Les terres sèches de l’ouest des États-Unis et du nord du Mexique présentent quelques rares variétés d’arbustes et de nombreuses espèces de cactus. Le pika américain ressemble à un rongeur, mais c'est en fait un cousin des lièvres et des lapins. C'est également en Floride que se trouve le plus ancien Marineland, un parc d'attractions, qui présente des mammifères marins au public, ce qui a contribué à leur popularité. Un frelon à front blanc, dans le Maryland. Ce sont, le plus souvent, des animaux capturés ou élevés comme animaux de compagnie, et qui se sont échappés accidentellement, ou bien ont été « relâchés » par leur propriétaire, ou bien des animaux d'élevage, qui se sont retrouvés dans la nature pour les mêmes raisons.. La plupart du temps, ces animaux meurent, mais, parfois, certains parviennent à survivre, à s'adapter à leur nouveau milieu, et même à s'y développer. Une raie aigle de Californie nage parmi les laminaires, dans la forêt de kelp. Il n'y a que de légères différences entre ceux qui vivent en Amérique et ceux qui vivent en Eurasie, mais ils continuent à faire partie de la même espèce. Ressemblant un peu à un gros hamster, il vit dans les montagnes. Deux grands corbeaux, en Arizona. Les oiseaux qui vivent sur le rivage ouest-américain sont sensiblement les mêmes que ceux qui vivent à l'est, beaucoup d'espèces volant très bien et se déplaçant très bien, mais il y a quelques différences. Le problème, c'est que l'écrevisse américaine n'est pas vraiment immunisée à la maladie : elle peut l'attraper, mais cela ne l'affecte pas. Il en existe plusieurs espèces en Amérique du Nord. Ils ont une durée de vie très courte, se reproduisent rapidement, et pondent leurs œufs dans la boue, avant de mourir. Professeure Caboche - La Faune d’Amérique du Nord ; Professeure Caboche - La Faune d’Amérique du Nord . La cochenille du cactus vit également sur les opuntias, dont elle suce la sève. Très souvent blanc, l'axolotl possède de courtes pattes, et surtout plusieurs branchies de couleur rouge, qui dépassent de sa tête, mais pas de poumon ! Le plus connu est sans doute le crapet de roche, qui est apprécié des pêcheurs, mais les Européens connaissent mieux le crapet-soleil, qui a été introduit en Europe, et est devenu une espèce invasive ; on l'appelle souvent « perche-soleil », par erreur, car les crapets ne sont pas des perches, même s'ils en sont les cousins éloignés. Parmi les autres gros rongeurs, le rat musqué est un rongeur aquatique. Les animaux vont alors pouvoir passer d'un continent à l'autre. Le tatou est un animal au corps recouvert d'écailles, formant une cuirasse. Parfaits pour les petits et les grands! Ce gros rongeur n'est pas un proche cousin du porc-épic d'Afrique, mais comme, comme lui, il a des piquants sur le dos pour se protéger des prédateurs, il lui ressemble. Le crabe bleu est l'un des plus connus. Un coliade de la luzerne, dans l'Illinois. Non encadrée Cliquez ici pour ajouter un cadre à votre commande. Voyage en Amérique du Nord. Elle peut flotter sur le dos pendant très longtemps, et même dormir, de cette façon. Très fréquente, et vivant en grands groupes, elle est facile à observer, et c'est sans doute l'un des oiseaux les plus familiers des Américains. La faune des milieux aquatiques d’Amérique du Nord : une riche diversité ! 15369. Le puma, ou couguar, est également appelé « lion de montagne », aux États-Unis. Le carmin était autrefois récolté à partir d'une autre cochenille sauvage, originaire de Méditerranée, le kermès des teinturiers, mais, depuis sa découverte, la cochenille du cactus l'a complètement remplacé. Ces herbivores y trouvent non seulement de quoi manger, mais ils peuvent aussi voir venir de loin les prédateurs, qui n'ont nulle part où se cacher pour les attaquer par surprise. Selon les descriptions, le chupacabra ressemble à une sorte de loup ou de coyote, ou, au contraire, possède des ailes et ressemble à une chauve-souris, ce qui a donné à penser à certaines personnes que les témoignages de gens qui prétendent avoir vu un chupacabra pourraient en fait être dus à une confusion après avoir vu un coyote ou une chauve-souris malade, ou peut-être en ayant simplement mal vu l'animal, et en ayant imaginé le reste, en s'appuyant sur d'autres histoires. Le bassin hydrographique du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs forme en fait la plus grande réserve d’eau douce liquide du monde ! Il peut arriver que ces animaux s'échappent ou soient relâchés, et que certains d'entre eux survivent et s'adaptent à ce nouvel environnement : c'est ce que l'on appelle un animal féral, et c'est la raison pour laquelle on peut observer parfois des animaux sauvages exotiques dans les grandes villes. Le vison, surtout, a été importé pour remplacer son cousin, le vison d'Europe, menacé de disparition. C'est la raison pour laquelle ils ont du mal à supporter le froid, et on les trouve principalement en climat tropical, en Amérique centrale et du Sud ; cependant, 21 espèces peuvent tout de même se rencontrer en Amérique du Nord, et, pour quatre d'entre elles, même au Canada ! L'oursin vert est également appelé « oursin commun », car on le trouve aussi bien sur les côtes européennes qu'américaines de l'Atlantique, et même sur les côtes américaines du Pacifique ! Le putois à pieds noirs a bien failli disparaître totalement. Les colons européens ont donc naturellement utilisé les noms qu'ils connaissaient pour décrire ces nouveaux animaux. Il en existe plusieurs espèces en Amérique, qui se ressemblent beaucoup. Elle ne présente pas un vrai danger pour l'homme. La salamandre tigrée, sa proche cousine, est beaucoup plus commune. Beaucoup d'oiseaux sont bien adaptés à la vie dans les forêts froides, comme le mésangeai du Canada, ou encore le jaseur d'Amérique. Exclusivement aquatique, et nocturne, cette salamandre vit dans les torrents de montagnes, où elle respire grâce à sa peau plissée. Plusieurs états des États-Unis, comme la Californie, ou le Nouveau-Mexique, faisaient autrefois partie du Mexique, et on y parlait espagnol également. Le scorpion d'écorce de l'Arizona est le plus venimeux de tous les scorpions d'Amérique du Nord. Lorsqu'elle est dérangée, cette tortue émet une odeur très forte et repoussante ! Très commun sur les côtes de Californie, c'est devenu un organisme modèle, que les scientifiques des universités peuvent facilement se procurer pour leurs expériences : il est très utile en neurologie, et permet d'étudier le fonctionnement du message nerveux.